M2 Circulation des idées à l’ère du numérique et transformation du politique

Enseignants en charge du cours : Didier LE SAOUT

 

Objectifs pédagogiques du cours

Le séminaire a pour objectif de distinguer les implications méthodologiques inhérentes au suivi des processus protestataires contemporains afin de comprendre les formes d’engagement individuel et collectif dans les sociétés de la méditerranée. Il contribue à définir et aider à construire les conditions d’un usage de la comparaison dans les recherches de sciences sociales.

Organisation des contenus du cours

Le séminaire est organisé autour de la question de comment l’Internet et le développement des réseaux sociaux peuvent ouvrir des espaces de participation, de revendications et de protestations. Les contestations qui ont pris forme à partir de 2010 dans plusieurs pays méditerranéens, d’Afrique du nord et du Moyen-Orient, ont montré que l’action collective protestataire était prise dans un rapport à la communication sur Internet. Les mouvements du « Web participatif » qui se sont mêlés ou développés en parallèle à des mouvements « de rue » ont été analysés dans la sociologie à partir des notions de « mouvements sociaux on line » conçus comme distincts de « mouvements off line ». Cette distinction est-elle pertinente pour comprendre la formation de communautés d’action qui se dégagent de l’espace public traditionnel ? La production de « solidarités électives » est discutée dans le séminaire dans le contexte d’une individualisation expressive construite sur Internet pouvant donner lieu à des « communautés virtuelles » définies comme des ensembles d’individus partageant un univers symbolique propre et entretenant des rapports réguliers à travers des processus sociaux complexes. Plus largement, l’engagement sur le Web participatif peut-il être étudié comme élargissement du champ de la participation citoyenne ou bien nous alerte-t-il sur des processus qui conduisent à relativiser le poids et l’ampleur des développements technologiques induits par l’Internet ? Les axes du séminaire invitent finalement à repenser la sociologie de l’engagement et du désengagement dans les mouvements sociaux à partir de discussions sur ce qu’est aujourd’hui le « on line » et le « off line », l’individuel et le collectif, le privé et le public.

Modalités d’évaluation

- Un exposé oral avec remise des notes écrites.

- Un devoir sur table (commentaire d’un texte

 

Éléments de bibliographie

NAJAR Sihem (dir.), Le cyberactivisme au Maghreb et dans le monde arabe, Paris, Editions Karthala, Tunis, IRMC, 2013.

NAJAR Sihem (dir.), Les réseaux sociaux sur Internet à l’heure des transitions démocratiques, Paris, Editions Karthala, Tunis,, IRMC, 2013