M2 Etudes de genre en Méditerranée

Enseignants en charge du cours : Sophia LAMRI

 

Objectifs pédagogiques du cours

Ce séminaire articulé autour de la problématique de genre vise à identifier des rapports de pouvoir, à questionner des institutions et des pratiques dans une approche comparée entre les pays du Nord et du Sud de la Méditerranée. Il s’agira de prendre la mesure de l’impact des nombreux événements et processus de transformation sociale, économique, religieux, écologique qui font évoluer en permanence les rapports sociaux de sexes. Des processus qui sont internes aux sociétés (religion ; tradition..) et aux groupes sociaux mais aussi influencés par des contextes extérieurs : mondialisation économique, migrations internationales...

Organisation des contenus du cours

Le séminaire porte sur la question du « genre » dans les sociétés méditerranéenne et plus spécifiquement sur la place de cette construction des genres dans la formation des états-nations.

 Axe 1 : Retour sur le fondement anthropologique de la « valence préférientielle des sexes » (F.Héritier) et les processus socio-historiques qui ont conduit à des rapports sociaux de sexes qui à l’échelle de l’individu, et dans ses relations individuelles aux autres, comme à l’échelle collective qui, à des degré divers dans les sociétés méditerranéennes, créent et ont crée, produisent et reproduisent les inégalités entre les hommes et les femmes (D.Wlezer).

Axe 2 : Nous examinerons comment dans ses processus de formation en Etat les nations se sont organisées sur le modèle de la famille pour se garantir le maintien d’un certain ordre social. Un ordre social sexué qui partage les rôles et les statuts entre les hommes et femmes où « la subalternité des femmes dans la nation est donnée en modèle à toutes les autres inégalités qu’elle tente, à des degrés divers, de légitimer au moyen du consensus général sur les femmes, avec une acuité particulière dès que nous nous trouvons dans les régions émergentes où le contrat social se négocie à tout moment de manière brutale et sans intermédiation que la force nue » (D. Djerbal).

Dans une approche interdisciplinaire et dans une démarche comparative nous étudierons les changements rapides qui poussent ou ont conduit à la transformation de la place des femmes dans le champ du politique des sociétés du pourtour méditerranéen. Des transformations qui nous amèneront à réfléchir à l’impact qu’elles peuvent produire sur les rapports de pouvoir entre les sexes et leurs effets sur la construction d’une citoyenneté partagée.

Modalités d’évaluation

Dossier de recherche et examen sur table

Éléments de bibliographie

Dans cette perspective ce séminaire rassemblera des contributions d’auteurs, d’anthropologues et de sociologues, ayant enquêté dans l’espace méditerranéen sur la recomposition lié aux transformations des normes de genre dans les sociétés méditerranées et ses effets sur le cadre juridique et les pouvoirs de la loi : C.Delphy D.Djerbal ; B.Ferhati ; F.Héritier ; R.Ivecovic ; D.Lamarène-Djerbal ; C.Lacoste-Dujardin ; F.Oussedik ; C.Levis-Strauss ; G.Tillon …La liste des articles d’auteurs qui seront étudiés sera aussi pour partie fixée selon les intérêts des axes de recherche des étudiants