Atelier "Travail en archives et terrain d’enquêtes : Acquisition et analyse des données (Atelier et stage)"

Enseignants en charge du cours : Didier LE SAOUT, Tramor QUEMENEUR

Objectifs pédagogiques du cours

Par une initiation à la recherche du matériau archivistique, l’atelier présente la méthodologie pour des recherches menées dans le domaine de la sociohistoire qui s’intègre dans l’éventail des méthodes en histoire et en sociologie dans les phases de construction d’un objet d’étude, de collecte et d’interprétation des sources documentaires.

Organisation des contenus 

L’atelier se déroule en trois temps :

  • Lors des trois première séances de l’atelier (en janvier, février, mars 2017), les enjeux de la production d’archives induits par les mécanismes politiques et sociaux de conservation et de sélection des documents sont présentés afin d’être pris en compte par l’étudiant dans ses analyses. Il s’agit avant tout de montrer que l’archive rend compte des logiques de ceux qui l’ont produite. L’intérêt de l’archive est ensuite discuté du point de vue méthodologique dans la construction de l’objet et la problématisation. L’objectif est de montrer combien la réflexion méthodologique sur l’archive est nécessaire pour qui rapporte de son terrain des documents pouvant être utilisés dans l’établissement de son raisonnement. Sont également abordées les modalités de citation des sources suivant les indications de la cote du document (le numéro de la boîte d’archives), sa date et son type.

Lieu : Paris 8. Date : fin du 1er semestre / début du second semestre.

  • Le déroulement d’un stage intensif mené dans un Centre d’archives (Aix-en-Provence, Nantes, etc.) permet aux étudiant-e-s de s’initier à la recherche du matériau archivistique en collectant des documents dans le cadre de la préparation de leur mémoire de recherche ou d’un autre travail en lien avec les enseignements du master.

Lieu : Centre d’archives : (ex : Aix-en-Provence). Durée et date : une semaine de 9h00 à 17h30 du 20 au 24 mars 2017.

  • La dernière séance (fin mars 2017) est organisée dans la phase de retour de terrain autour de l’utilisation des sources collectées au centre d’archive. L’utilisation qui peut être faite des documents et les formes de référence à l’archive par le résumé, l’extraction d’une citation, le renvoi au document, ainsi que l’interprétation des sources dans l’établissement du raisonnement rendu possible par la problématisation sont présentés à partir d’exemples pris dans les documents collectés par chacun-e dans son travail de recherche. Au-delà, il s’agira d’interroger sur ce qui fait preuve en sciences sociales.

Modalités d’évaluation

Une présentation écrite commentée de deux documents d’archive.

 

Éléments de bibliographie

BLOCH Marc, Apologie pour l’histoire ou le métier d’historien, édition annotée par Etienne Bloch, préface de Jacques Le Goff, Armand Colin, Références Histoire, Paris, 1997, 159 p.

CERTEAU Michel de, L’écriture de l’histoire, Gallimard, Folio histoire, Paris, 1975, 527 p.

COMBE Sonia, Archives interdites. Les peurs françaises face à l’Histoire contemporaine, Albin Michel, Paris, 1994, 336 p.

DELSALLE Paul, Lexique des archives et documents historiques. Du papyrus au vidéodisque, Nathan Université, 128 histoire, Paris, 1996, 128 p.

DELSALLE Paul (dir.), La recherche historique en archives : XIXe et XXe siècles, Ophrys, Gap, 1996, 312 p.

FARGE Arlette, Le goût de l’archive, Le Seuil, Points Histoire, Paris, 1989, 168 p.

GUIBERT Joël, JUMEL Guy, La socio-histoire, Paris, Armand Colin, Coll. Cursus, 2002

ISRAËL Liora, « L’usage des archives en sociologie », in Serge PAUGAM, L’enquête sociologique, Paris, PUF, coll. « Quadrige », 2010, pp. 167-185.

MARROU Henri-Irénée, De la connaissance historique, Le Seuil, Paris, 1954, 300 p.

 

 Le stage de l’an passé : 

Du 20 au 24 mars, 20 étudiants du master sont partis avec deux enseignants aux Archives Nationales d’Outre -Mer à Aix-en-Provence

 

Quelques photos du stage

avec l’aimable autorisation des étudiants

 

PDF - 464.9 ko